L’exotisme radical – Jean Baudrillard

À la lumière même de tout ce qui a été entrepris pour
l’exterminer, s’éclaire l’indestructibilité de l’Autre,
donc la fatalité indestructible de l’Altérité.
Puissance de l’idée, puissance des faits.
L’Altérité radicale résiste à tout : à la conquête, au racisme,

à l’extermination, au virus de la différence, au psychodrame
de l’aliénation. D’un côté, l’Autre est toujours déjà mort,
de l’autre, il est indestructible.
Tel est le Grand Jeu.

Jean Baudrillard, « L’Exotisme Radical », La Transparence du Mal, Paris, Galilée, coll. L’espace critique, 1990, p. 151.

(thx David Guez!)
Cette entrée a été publiée dans Théoriques, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.